03/12/2012

Leçon d'accessibilité en direct

Hier, réunion des anciens élèves de l'école qu'a fréquentée mon mari. Il avait proposé d'interveniir sur le handicap.

Un restaurant "accessible" avait été retenu puisque mon fauteuil  électrique et moi devions être présents... Effectivement j'entre facilement dans la 1ère salle, mais comme nous sommes nombreux, la restauratrice nous indique une plus grande salle séparée par... 2 marches : "j'ai pensé qu'on pourrait vous aider..." Elle avait pensé, a-t-elle dit à un fauteuil manuel. "Alors on va vs faire passer par derrière mais il y a des gravillons".

Va pour les gravillons dans le noir et sous la pluie (ça ce n'est de la faute de personne). Mais je m'enlise... il me faut l'aide de mon mari pour me diriger difficilement vers une porte. .. mais, surprise, je me trouve devant une marche (pas très haute mais mon fauteuil ne saura pas la franchir). Il faut donc sortir la rampe de la voiture. Puis je traverse sans problème une terrasse. Reste à franchir le rail de la porte vers la salle ou tout le monde nous attend. Là aussi, problème de franchissement : il faut que je prenne mon élan et le bond que je fais les surprend tous. Aucun n'imaginait cette "galère".

La réunion commence mais très vite une question me traverse l'esprit : où sont les toilettes... Eh bien oui, bien sûr en haut des 2 marches... ! Mon mari n'aura plus qu'à aller chercher à nouveau la rampe dans la voiture (heureusement la place ne manque pas pour l'installer et les toilettes sont spacieuses et bien équipées).

En tous cas, l'auditoire inexpérimenté quant au handicap aura eu les travaux pratiques avant la "conférence". Démonstration édifiante.

Merci a mon mari : pour lui aussi l'accessibilité simplifierait la vie.

Mawa

                                                                                                                                                                                                                                                                                     

23/11/2012

l'ascenseur horizontal

De retour d'Amsterdam, correspondance à Bruxelles. Nous devons prendre le dernier TGV pour Lille une 1/2 heure plus tard. Un employé vient nous chercher mon mari, moi et mon fauteuil électrique. Il nous dit tout de suite qu'un des ascenseurs ne fonctionne pas et nous emmène vers le 2ème. Pour se rendre compte qu'il était lui aussi en panne... Il va chercher le chef de gare et avec deux mécaniciens tergiversent. un bon moment.. le temps passe, le TGV va bientôt partir. Nous nous énervons un peu : je suis complètement coincée sur ce quai au milieu de la gare.

Alors la solution (je suis sûre qu'elle avait déjà servi) vient : on me fait monter dans une locomotive sur le même quai mais en face. Elle va rouler jusqu'à un aiguillage puis revenir en arrière sur le quai suivant ou on va me faire descendre pour m'emmener par un autre ascenseur et un long cheminement jusqu'au TGV que le chef de gare aura reterdé afin de nous attendre au risque de faire rater une correspondance aux autres voyageurs.

Et c'est ainsi que les belges ont inventé l'ascenseur horisontal

Mawa